Pauline, Pivka et cie...

26 février 2012

concours au tournebride

IMGP0926 

5h20: lever très dur. Une nuit sans mon chat=mauvaise nuit
5h25: passage vraiment très rapide en salle de bain.
5h30: griffonnage d'un petit mot de remerciement sur le coin d'un post-it destiné à mon hôtesse.
5h45: direction le club.
6h00: pêcher pouney dans son pré, la brosser, doucher ses petons. Protecs, matos dans la voiture.
6h30: tentative d'embarquement des pouneys dans le van.
6H35: direction le tournebride.
6h40: « tu as pris ton guogue? -zut! »
6h55: arrivée au tournebride.
Je suis stressée. Pourtant il n'y a pas de quoi. Mais j'y peux rien.
8h00: Margaux déroule sa reprise. Elle était bien propre, si ce n'est Qualibur qui a décidé que le jury fait très peur et qui s'est cabré.
9h05: Barbouilla est prête, en selle, on va marcher tranquilou.
9h15: vrai début de la détente, la morue se réveille, galop en long en large et en travers du manège. Vas-y défoule toi, la détente ça sert aussi à ça. Mais bon, moi je stresse de plus en plus en voyant mon poney chaud bouillant... Alors je me met à chanter...
Comme un enfant, aux yeux de lumière
Qui voit passer, au loin les oiseaux
Pouney galope sur place quand j'essaye de ralentir, bon bah on laisse galoper alors...
Voit comme le monde, le monde est beau

Petit à petit Marbella se détend. Moi pas. Mon stresse devient inversement proportionnel au sien.
« Qu'est ce que je fais là? Dans quelle galère je me suis encore fourrée??? »
La détente finie, direction la carrière. Je veux rentrer à ma maison. Je veux plus dérouler. Le candidat précédent a presque fini. Les larmes me montent aux yeux, je veux pas y aller. Je respire à fond, me présente. Je peux plus reculer. C'est partie, entrée en A; on sort le sourire de la meilleure vendeuse de dessert du quick et adieu le stress!

Au final, une reprise pas trop mal hormis... 2 erreurs! Comme une cruche j'ai « oublié » que la carrière est plus grande qu'à la maison, mes diagonales sont fausses... Mais Marbella a été royale, concentrée de bout en bout avec de magnifiques arrêts et IMMOBILITE! C'est là que je me dis que, bien que ce soit encore peut être un peu tôt pour voir de vrais résultats, notre travail quasi-quotidien paie. On m'a même dit à plusieurs reprises qu'elle devient vraiment belle, qu'elle se muscle bien, surtout sur l'encolure, qu'elle travaille aussi de mieux en mieux! Rien que pour ça je suis fière, parce qu'il y a des jours où j'ai un peu peur de travailler aussi dur pour rien...

Petite fausse joie d'une 3e place au classement provisoire, 6e au classement final. Sur 16 partants c'est quand même pas si mal surtout avec les erreurs que j'ai faites...

Aller, on s'engage pour la semaine prochaine, sur 2 épreuves: la club 3GP comme d'hab', et la club 3 préliminaire.

La journée se terminera avec un beau temps, un apéro et une belle reprise pour Margaux et Qualibur!

Posté par ity09 à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 février 2012

Dur dur de travailler seule...

14h15 j'ai fini ma journée, direction Chasselay city.

16h15 en selle. On marche un bon moment et puis je remonte sur mes rêne et commence à jouer de l'accordéon. Il y a beaucoup de vent, pouney a du mal à se concentrer. Chaque passage devant les balles de foin (protégées par une bâche en plastique) donne lieu à des écarts et des ronflements. On enchaîne les cercles, les changements de main et les transitions, Marbella finit par se concentrer. Elle vient se placer assez facilement, laisse descendre sa tête et réfléchit à ce que j'attend d'elle. Malheuresement, après quelques foulées, elle relèvel a tête, je n'arrive pas à entretenir cette bonne attitude.

Des cercles encore et encore, au pas et au trot. Elle vient de plus en plus facilement se placer tandisque moi, j'essaye de surveiller mes mains: ne pas écarter les coudes, ne pas tirer, ne pas casser mes poignets, ne pas me figer... J'ai du mal, mais je persiste. Au trot, les cercles m'aident vraiment, sans pour autant me laisser l'occasion de trop réfléchir: un cercle à droite, un cercle à gauche, un cercle à droite, un cercle à gauhe, ...

Je tente au pas les exercices de contre-incurvation qu'on a travaillés avec Mege. Juste quelques pas à chaque fois en essayant de bien penser à "ranger mes ailes" et à ne pas tirer.

Et puis, sur un cercle à gauche, une fois mon poney prêt, je demande un départ au galop. Marbella-l'avion-de-chasse se réveille. Et puis sur mon cercle, je travaille avec ma main extérieur. Pouney lève d'abord la tête, pas content. J'insiste et là, alors que je ne m'y attend pas, elle baisse la tête. Ca a marché. Je continue à travailler avec ma main extérieure, main intérieure en rêne d'ouverture, coude plié; jambe intérieure à la sangle en incurvation. Je sens que poney change en dessous de moi. Je n'ai plus l'impression de faire du cheval à bascule, mais l'impression que Marbella essaye de vraiment "porter son sac à dos". Deux cercles complets comme ça! Je décide derepasser au trot, paslapeine d'essayer d'en faire trop.

galop

J'essaye à main droite, j'ai beaucoup plus de mal. Mais pouney s'applique et passe même devant les bottes de foins sans faire mine de s'en éloigner.

On travaille encore un petit moment sur des serpentines (en prévision de dimanche) et on part marcher un moment dehors...

Je me doute que ma position était archi-merdique et que j'ai pas tout fait "comme il faut" avec mes aides, mais tant pis, je suis quand même contente .

Posté par ity09 à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2012

4e CP

Cours à 10h30. Je suis encore toute endolorie de la séance d'hier et fatiguée de m'être couchée très tard et levée trop tôt... Lorsque j'arrive au pré pour récupérer Marbella, elle me regarde, couche les oreilles et s'en va. Mouais, ça ça veut dire "fout moi la paix, t'es qu'une grande malade à vouloir me forcer à travailler comme il faut pendant que les autre ils se la coule douce!" A l'attache, elle essaiera de m'amadouer à coup de câlins.Mais ça ne prends pas avec moi, je suis incorruptible: on va souffrir, mais c'est pour notre bien! :-)

Au programme aujourd'hui: reprendre ce qu'on a fait hier. Sauf que j'ai vraiment vraiment du mal et que poney n'a pas très envie, alors "on en chie grave". En plus, je différencie pas ma gauche de ma droite, je commence à tirer, j'arrive plus à ouvrir et fermer mes doigts comme il faut. Mais on s'accroche. On commence les cercles en contre incurvation, au pas et ensuite Mege me le fait faire au trot. J'y arrive pas. Alors on recommence. Cercle à main gauche, incurvation à gauche, on part sur un cercle à droite en contre incurvation droite, après quelques foulées, incurvation à droite, puis contre incurvation droite, puis incurvation gauche, contre incurvation gauche, départ au galop, transition au pas, incurvation droite, contre incurvation droite, incurvation gauche, départ au trot, contre incurvation gauche,... etc. Mege enchaine les demandes. Et finalement quand on a fini, elle me dit "il faut que tu arrêtes de réfléchir". C'est parce que je réfléchis trop que je m'emmêle les crayons.

On passe aux cessions, directement en zig-zag, quelques pas à droite, quelques pas à gauches... J'écarte toujours les coudes, grrr. Bienvenue sur "Garfield Airlines"! et puis on essaye les cessions au trot. A la suite de quoi on ajoute des départs au galop (toujours pour pas me laisser réfléchir), et puis on "glisse" sur un nouvel exercice: lignes courbes au galop. Et pour rester au galop, quand on change de main, on change de pied en fin de diagonale (sinon c'est pas marrant hein!).

Au final, c'est la première fois que j'ai vraiment travaillé au galop, sans repasser au trot après un pov' cercle ou une  demi carrière. j'ai encore du mal à vraiment m'assoire dans la selle, à ne pas tirer, à arrêter de réfléchir, ... Bref, plus on avance, plus j'ai l'impression qu'il y a de boulot. Mais avec ces cours, je me fait vraiment plaisir, je découvre tout pleins de chose que je pensais ne pas être à ma portée et surtout, poney va demieux en mieux travailler (travailler dans le bon sens), et ça, c'est vraiment important!

 

prochains cours: Jeudi et Vendredi prochains!

Posté par ity09 à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 février 2012

3e CP

Hier soir il devait être 22h lorsque Mege m'écrit que la carrière est praticable et qu'on peut recommencer les cours quand je veux. En riant je lui dit "demain matin 7h". Elle m'a pris au mot et c'est ainsi que ce matin, nous avions rendez vous à 7h30 (oui parce que je n'étais pas sûre et certaine de pouvoir être prête à 7h).

Arrivée au club à 6h40, Marbella m'a regardée l'air de dire "qu'est ce que tu fous là toi? t'as vu l'heure?". En sortant du pré, elle avait l'air dégoutée d'aller travailler alors que les copains continuent de dormir tranquilou...

7h30 en selle, le ciel est tout rose, le soleil commence à se lever. Aujourd'hui au programme, toujours cette fameuse décontraction et puis, un peu de contre incurvation pour finir sur quelques cessions.

Je me sens moins à l'aise qu'hier. J'ai sellé avec la selle de Marine et y'a pas... je l'aime pas cette selle! je n'y trouve pas ma place. Mais tant pis on fait avec. Séance pas facile facile parce que mes "ailes" sont sorties. J'arrive pas à ranger mes coudes. Je ne sais pas quoi faire de mes mains et mes bras donc ça traine dans tous les sens...

Après la détente, Mege m'explique la contre incurvation. J'ai compris le principe, reste à savoir si j'y arriverai... En gros, je dois faire un cercle à main gauche, avec pouney incurvé à gauche, et quand Mege me le dit, partir sur un cercle à droite avec pouney toujours incurvé à gauche... :-s Premier essai plus que laborieu! Mege monte et me montre (j'aime quand elle fait ça! ça met un peu plus de clarté dans ma tête de blonde!).Sauf que gros pouney fénéant ne réagit quasiment pas à la jambe.Du coup, quand elle me rend pouney, Mege va me chercher une paire d'éperons. Tout de suite, Pouney à compris qu'elle devait faire l'effort de travailler. Et après quelques essais infructueux, on a réussit à faire ce cercle en contre incurvation!

Ensuite on est passé aux cessions à la jambe. Mege me demande d'en faire une, pour savoir où j'en suis. Elle a pas peur de la crise cardiaque ça c'est sûr! Parce que la cession, moi je la connais dans les bouquins, avec 50 méthodes différentes, aucune ne marche. Doncaprès ma démonstration de ce qu'il ne faut surtout pas faire (avec les mains très écartées en prime! ^^)  Mege m'explique. On essaye, une fois, deux fois, et on finit par y arriver à peu près.

Au pas rênes longues. Je suis super contente et je dois un apéro et un repas à Mege! ^^

Posté par ity09 à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2012

Le dégèle...

Ouaiiiis! les carrières sont enfin dégelées. Je fini à 16h, je me dépèche pour aller voir pouney. 2 semaines sans bosser quand même!

Je brosse, je selle avec la mac et hop, on y va! On commence par marcher un peu tranquilou rênes longues. On fait plusieurs tours de carrière, histoire de reprendrele boulot en douceur, plus pour moi que pour Marbella! ^^

Aujourd'hui, je veux essayer de reprendre ce qu'on avait fait avec Mege, le travail sur la décontraction, l'attitude, toussa toussa. Mais avec ma légendaire mémoire de poisson rouge, j'ai du mal à me rappeler tout ce qu'elle a dit... Finalement, ça revient petità petit, je n'oublie pas de faire le chat, j'essaye de me décontracter. Dans la mac je trouve que c'est facile parce que je m'y sent bien. un peu de pas, un peu de trot, des cercles. Après 25-30min, alors que tout allait à peu près bien, poney se met à relever la tête, mes transitions sont très brouillons, je sent Marbella qui commence à être contrariée... il m'aura fallut 5 bonnes minutes où je mesuis dit "qu'est ce que je fais pas bien?" avant de réaliser que... je tire! Cette façon de travailler est encore nouvelle pour moi, je commence à fatiguer, et donc je fais mal.

Je m'arrête, sors mes pieds des étriers, lache les rênes, souffle un bon coup et on repart sur de bonnes bases. Ca va mieux! On recommence nos cercles, j'essaye de faire des 8, mais pouney est vachement raide. Qu'est ce que je fais mal? J'arrive pas à trouver alors on passe sur des serpentines, plus simples. Pas mal de transitions; mais pas de galop. Pouney m'écoute bien, et, oh miracle! on a enchainé des transitions pas-trot-pas-arrêt-pas-trot-arrêt sans que pouney ne lève la tête! Elle est restée avec la même attitude tout du long!

Alors on a juste marché rênes longues, j'étais contente, on a fait quelques choses de pas trop mal, même si je regrettais un peu ne pas avoir eu quelqu'un à pied pour corriger tout ce que je faisais de travers (coudes tendus et mains écartéescertainement! ^^)

Posté par ity09 à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 février 2012

"99"

Ca y est, au boulot on m'appelle "99". La semaine dernière j'ai eu une cliente mystèreà ma caisse. Elle a mis 99,09/100 à sa visite.

On m'a chaudement félicité, on m'a dit que je suis un "belle gosse américine", j'ai eu mes places pourle match OL/Lille... Et maintenant on m'appelle "99"! ^^

Posté par ity09 à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2012

la minute de réflexion...

 

Allez savoir pourquoi j'ai ressentis ce besoin de reprendre des cours alors que j'aurais pu me contenter de mon « statut » de cavalière d'extérieur...

Allez savoir pourquoi le destin l'a mise sur ma route...

Allez savoir pourquoi son enseignement m'a plu... Je le répète, c'est une magicienne. Et pour moi elle le restera toujours car je penses que c'est elle qui a été chez moi le déclencheur de cette soif de connaissances.

Allez savoir pourquoi malgré le fait que je galère, j'ai toujours envie de progresser encore et encore...

Allez savoir pourquoi j'ai envie d'approfondir tout ça...

 

Avide de connaissances. Je veux sortir de ma médiocrité.

 

Je me suis lancée dans la (re)lecture attentive des œuvres complètes de Nuno Oliveira. J'aime. J'aime beaucoup même. Est-ce que je change? Ce qui expliquerais mon attirance grandissante pour une équitation « belle »; ce qui expliquerais que ma télévision est de plus en plus souvent éteinte pour laisser place à des livres; ce qui expliquerais pourquoi je ne me laisse plus faire par les autres et ce qu'ils pensent; ce qui expliquerais que je n'envisage plus mon avenir de la même façon qu'avant; …

Certains passages sont particulièrement intéressants. D'autres me donnent une impression de déjà entendu: ils reprennent ce qui m'a été dit de façon simplifiée pendant mes cours. Et rien que ça, de savoir qu'au final j'apprends ce qu'a dit le plus grand cavalier qui ait existé, ça me donne encore plus envie d'apprendre. Et pourtant, Dieu sait que j'en ai des choses à apprendre! Mais cette route longue et sinueuse, je la trouve particulièrement attirante. J'ai envie de la parcourir, en totalité. Même si elle me mène à des déceptions, des remises en questions, des doutes. Parce que je sais qu'une fois arrivée au bout, lorsque je me retournerais sur ce chemin parcouru, tous ces doutes et déceptions m'apparaitront comme des morceaux de ce gros gâteau qu'est le bonheur. Me voilà à nouveau débutante, mais cette fois-ci je pars sur une route qui mène à un but particulièrement beau: l'équitation académique.

 

« Combien de fois n'insiste-t-on pas pour obtenir d'un cheval un exercice ou une attitude déterminés, en arrivant même à des actions violentes, sans s'apercevoir que la résistance est provoquée par une déficience physique ». N.O.

Des erreurs j'en ai faites. Beaucoup. Souvent je me suis énervée avant même de réfléchir ou d'essayer de comprendre. Je m'en rends compte et je le regrette. Mais aujourd'hui je suis heureuse car j'ai pu mettre une distance entre la Pauline dure qui s'énerve et la Pauline qui tente d'apprendre et d'intégrer légèreté et souplesse.

 

Oui, un jour je pourrai être fière de la distance parcourue et je pourrai dire que acquis le tact suffisant pour sentir le moment et la façon d'agir sans pour autant avoir perdu cette soif de connaissance.

Posté par ity09 à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2012

Je suis un surumi...

Je suis un sururmi. Rousse à l'extérieur mais blonde à l'intérieur...

On avait cours à midi avec Mege, mais vu le froid et les carrières de plus en plus gelées, j'ai même pas sorti Marbella de son pré. J'ai plutôt aidé Mege à donner à boire au chevaux (avec le gel, les abrevoirs sont devenus blocs de glace). On a mis la grosse cuve verte dans le coffre de sa voiture et on est allées devant l'église de Chasselay pour prendre de l'eau à lafontaine (heureusement, ellen'est pas gelée, elle!). Me voilà avec mon seau, je le plonge dans la fontaine, le vide dans la cuve. Une fois, deux fois, tr... ah bah non, le troisième seau c'est sur moi que je l'ai renversé! Mon écharpe a instantanément gelé. Je savais que je suis un peu... "sous-douée", mais là j'ai fait fort! ^^

après on est allé chercher les petits poon's au chateau. Je ne m'étendrai pas sur le fait que j'ai été incapable de monter sur une bestiole d'à peine un mètre... sans mon montoire, j'ai du mal moi! ^^

Même si c'était un bon moment... casse-toi le gel! :-p

Posté par ity09 à 10:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2012

Ballade polaire

Bah voilà! Les carrières sont gelée, même pas la peine d'essayer de mettre un pied dedans... Crotte crotte crotte, on n'a pas d'autre choix que de reporter le cours...

Mais au moins, ça nous donne une excuse pour glandouiller et aller en ballade! :-p Bien emmitouflée (avec 3 paires de chaussettes, deux paires de collant, mon pantalon, un sous pull à col roulé, un pull long, un gros pull à col roulé, une polaire, ma grosse veste, un bonnet et pleins de gants et mes gros godillots), pouney équipé et bien couvert aussi, on est parties direction la montagne et la forêt, par le sentier géologique... Pouney pas trop motivée.

Les sols ne sont pas terribles terribles... Par endroits ça va, ailleurs le sol a gelé avec tous ses trous, ses traces de pas, ses vestiges de gadoue défoncée. Pouney prends son temps pour choisir où poser ses papattes et puis, on rencontre un joli petit chemin tout plat, pas abîmé, pas glissant, avec une jolie couche de feuilles qui le rend moelleux à souhait. On se fait donc un petit trot histoire de se réchauffer.

On monte dans la montagne, on commence par des chemins bien connus. Et puis, vient un moment où au lieu de tourner à droite comme d'habitude, il faut aller tout droit pour suivre l'itinéraire que j'ai repéré sur ma carte. Mais, le chemin est tellement défoncé et glissant qu'on fait demi tour pour finalement rester sur des chemins bien connus, il ne faut pas prendre de risques. C'est là que c'est drôle: j'ai (encore) réussit à nous perdre! ^^

Sur un chemin qu'on a emprunté de nombreuses fois, je me suis trompée, j'ai tourné trop tôt à droite après la cabane des chasseurs, et nous voilà perdues... ^^  On coupe par un petit chemin en forte pente, puis à travers les bois et finalement on se retrouve sur un chemin connu! Comme quoi, même sur un chemin connu j'aurais dû garder ma carte à portée de main!

Pendant 2 heures je n'ai pas eu froid. Et puis on a fait une "pause pipi". A partir de là, je n'ai pas réussit à me réchauffer le bout des pieds et les doigts, même en marchant un peu à côté de mon pouney... Retour au club sans souci, et avant la nuit! :-)

J'aime bien les "petites" ballades polaires!

 

Posté par ity09 à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2012

Bonne journée avec une belle balladounette...

La journée a mal commencé... J'étais à la bourre, tout le monde m'énervait, j'ai dû tout remettre en place après l'inventaire au boulot et en suite, pas le temps de souffler qu'ils m'envoient donner un coup de main aux collègues de croix rousse qui ont un "QSP"... bref, comme hier, j'étais sur le point de péter les plombs... Et puis, à croix rousse ça s'est bien passé, en plus ils m'ont offert un repas, je suis retournée à république où il n'y avait presque personne et où ma responsble me dit "à 16h vous rentrez chez vous!" (à cause de la loi TEPA). Je devais finir à 17h, youhou je vais pouvoir aller voir pouney! :-D

16h donc, je sors vite vite de peur qu'ils changent d'avis et je vais chercher le bus à vaise; un peu avant 18h pouney et moi on est prêtes à aller en vadrouille! Parce que les carrières sont gelées, ça nous fait une bonne excuse pour aller en ballade. Il fait pas chaud, donc j'ai trois pulls mais malheureusement une seule paire de chaussettes... Pouney-disco est vêtu de son ma-gni-fique couvre reins fluo, de son bonnet fluo, bridon avec bandes fluo aussi et le collier de chasse réfléchissant. Moi j'ai mon gilet jaune, le couvre casque fluo avec la lampe à LED qui s'accroche sur la visière, et surtout mon bonnet!

100_1705 100_1710

On part motivée et même si on est en ballade, on est studieuses, on retravaille un peu notre cours de lundi: le placé, la décontraction, une attitude basse... Pouney est bien réceptif à ce que j'attends, j'essaye de surveiller ma position, de PLIER les coudes et ne pas casser mes poignets. Et aussi de mieux "sentir" mon pouney. Au final lorsque je demande à mon pouney de passer à un petit trot (là où il y a la bande d'herbe où on galope d'habitude), la transition se fait tout bien, sans que pouney ne lève la tête, ne change d'attitude. Au bout de la bande d'herbe, transition au pas nickel aussi! Je ne penses pas que j'y arriverai à tous les coups, parce que tout un tas de choses nouvelles sont encore loin d'être automatiques chez moi et pour obtenir ces deux jolies transitions et ces quelques foulées de trot à peu près correctes je dois me forcer à tout un tas de choses (plier mes coudes, faire le chat, me DETENDRE...). Mais d'ici quelques années, j'ose espérer ce sera devenu comme naturel! Et un jour, oui un jour, je monterai à peu près correctement à cheval :-D

On arrive alors sur le chemin de la voie ferrée, devant les rail, Marbella fait une mini-pause, baisse la tête, dit "prrrr" et passe sans se poser plus de questions au dessus des rails. Je n'ai pas froid, mais je décide quand même de faire le tour le plus court, parce que la nuit tombe et que les degrés vont vite s'en aller les uns après les autres. Heureusement, car sur le chemin du retour, après être passé sur le pont qui enjambe la voie ferrée, je commence à avoir froid aux pieds. Je les remue, ça les réchauffe bien, mais 5 minutes avant d'arriver au club j'ai les pieds totalement gelés; impossible de les réchauffer. Je descends tout doucement, remet vite vite sa couverture à pouney.

Je dois avouer que quand je l'ai laissée dans son pré, j'avais un peu peur qu'elle ait froid parce que c'était tout gelé partout et je que commançais vraiment à grelotter... Pourtant Il ne fait "que" -2°C; mais ce petit vent vicieux qui s'insinue dans les vêtements, donne une impression de beaucoup plus froid... et quand je me suis changée, j'ai bien cru que j'allais laisser mes orteils gelés dans mon bottes ^^

Voilà, c'était quand même une bonne journée! :-)

Posté par ity09 à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]